A nos glorieux libérateurs

101st Airborne Division

La 101e, surnommée les « Aigles hurlants » (Screaming Eagles, d'après l'image figurant sur l'insigne de la division), s'est distinguée au cours de la Seconde Guerre mondiale, lors du débarquement en Normandie en juin 1944. Elle participa ensuite à l'opération Market Garden en septembre 1944 et, à la bataille des Ardennes en décembre 1944. 

Insigne d'épaule de la 101e division aéroportée américaine

En 1942, cette division devient aéroportée et est constituée des 502e régiment d'infanterie parachutée (502nd Parachute Infantry Regiment ou 502nd PIR) et 327e et 401e régiments aéroportés (Glider Infantry Regiment) - équipés de planeurs. Elle est rattachée, encore de nos jours, au XVIIIe corps aéroporté américain.
À la mi-août 1943, elle reçoit l'ordre de s'installer en Grande-Bretagne et se voit renforcée des 501e et 506e régiments d'infanterie parachutée. Le 5 février 1944, la 101e AB perd son commandant en chef, le général Lee, qui est victime d’une attaque cardiaque et sera remplacé le 14 mars 1944 par le Brigadier-général Maxwell D.Taylor, ancien commandant en chef de l’artillerie divisionnaire de la 82e AB.
 

Bataille de Normandie

Des éclaireurs (Pathfinders) de la 82e et de la 101e divisions aéroportées, équipés de balise radio et de radio de communications, partent de la base aérienne RAF North Witham le soir du 5 juin 1944, chargés de trouver les meilleurs endroits sur lesquels sauter, pour les indiquer au reste de leur division le 6 juin 1944 qui doit être larguée en arrière d'une des plages de débarquement américaine, Utah Beach. La division a pour mission de prendre le contrôle des routes menant de la côte à Pouppeville, ainsi que des ponts situés sur la Douve et le canal de Carentan, afin de permettre la sortie des plages d'Utah Beach des troupes et véhicules qui y seront débarqués le matin du 6 juin. Mais malgré les éclaireurs, lors du parachutage, la division est dispersée sur une zone de 40 km de long. Elle perd 1 500 hommes tués ou faits prisonniers.
Le 6 juin au matin, la division perd également son premier officier supérieur : le Brigadier général Donald F.Pratt, commandant en second de la division est tué sur le coup lors du crash de son planeur (le Fighting Falcon près de Hiesville). Beaucoup de parachutistes se noient dans les marais et les nombreuses zones volontairement inondées par les Allemands. Néanmoins, la division arrive à tenir plusieurs de ses objectifs et dès l'après-midi du 6, la jonction était assurée avec la 4e division d'infanterie américaine débarquée sur la plage d'Utah Beach.
En juillet 1944, la 101e Division Aéroportée retourne en Angleterre.

Opération Market Garden

L'objectif de la 101e
La mission du 506th PIR est de s'emparer du pont routier du canal Wilhelmine au sud de Son et ensuite entrer dans Eindhoven. Le 502nd PIR doit quant à lui s'emparer d'un pont sur enjambant la Dommel, aux environs de Sint-Oedenrode. Le 501st PIR est parachuté sur Veghel et doit prendre les ponts routiers et ferroviaires du canal Zuid Willens et de la rivière Aa1 Ce déploiement doit permettre une avancée déterminante des Alliés dans la région.
Le 17 septembre 1944 à 14h, la division est larguée sur les Pays-Bas, par des C-47 et des planeurs. La 101e est parachutée sur trois drop zones au Nord d'Eindhoven, les villages de Son, Best et Sint-Oedenrode. Ces parachutages se passent sans problèmes majeurs.
La prise de Eindhoven
Le 18, les paras entrent dans Eindhoven, ils détiennent cinq ponts. Ils sont rejoints par une colonne britannique. Dans la journée, 428 planeurs larguent 2579 hommes en renfort1.
 
L’échec de l’opération
L'opération fut un échec. Malgré la bonne marche des opérations côté américain, les forces anglaises n’atteignirent pas leurs objectifs.

Bataille des Ardennes et siège de Bastogne

Parachutistes de la 101e division sur la route en direction de Bastogne assiégé. Belgique, 31 décembre 1944.
Le 19 décembre 1944, suite à l'offensive allemande dans les Ardennes belges, la division est déployée à Bastogne. En l'absence du général Taylor, le commandement est assuré par le général Anthony McAuliffe. Encerclée, la division soutiendra le siège tant bien que mal dans les conditions les plus terribles : manque de nourriture, de vêtements chauds, de munitions jusqu’à la percée de la 3e division blindée américaine, sous les ordres du général Patton, le 26 décembre à 16h45. Pendant le siège, invité par les Allemands à capituler, le général McAuliffe leur répondra le célèbre « nuts !» (« des noix ! »).

Fin de la guerre

En février, la division occupe une position défensive à Haguenau, en Alsace sur les rives de la Moder. En avril, elle est envoyée pour combattre les derniers fidèles d'Hitler à proximité de la ville de Berchtesgaden dans les Alpes bavaroises. Elle y capture différents membres et militaires du parti Nazi.
Le 1er août 1945, elle est relevée par le 42rd Infantry Division. En septembre, la division est envoyée en France, dans les villes d'Auxerre, Sens et Joigny, dans lesquelles elle y installe des camps. Le 30 novembre 1945, elle est démobilisée à Auxerre et versée dans la réserve.
La division a reçu deux citations présidentielles pour sa bravoure. Elle a subi des pertes assez lourdes pendant le conflit : 1 766 tués et 6 388 blessés au combat, 324 morts de leur blessures.

 

© 2014 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode