A nos glorieux libérateurs

Tom Schaffer, 6th Airborne

09/01/2016 12:33
TOM SCHAFFER Je suis dans la 6e division aéroportée. Je suis dans la bataille des Ardennes. Je ne me suis jamais blessé, heureusement. Il était enneigé et très froid. Nous avons souffert 61 blessés et se retira dans Holland.We rencontré des soldats russes dans la mer Baltique et il y avait beaucoup de vodka. Chaque soir, nous gardions toutes les femmes, les mettions dans une grange et les gardions toute la nuit, de sorte qu'elles ne soient pas violées par les Russes.
Image source :theguardian.com
Le Jour de la Victoire, on nous a donné un jour de congé, et certains des garçons allaient nager dans la mer Baltique. L'un d'eux n'est pas revenus - il se noya. Ensuite, je suis retourné en Angleterre pour un congé d'un mois et puis tout droit vers l'Extrême-Orient pour la formation - où ils ont baissé les deux bombes atomiques. Nous avons commencé à infiltrer Java, et pommé à Semarang, où les gens mouraient dans les rues. Nous avons donc organisé eau et de nourriture, et quand nous sommes partis, ils ne voulaient pas que nous partions.
Avant la guerre, je suis le fils d'un boucher. Après tout cela terminé, je suis retourné à la boutique. Je suis heureux d'être de retour, c'était une entreprise familiale dans Winchmore Hill, au nord de Londres. Je faisais aussi de 11 ans en tant que porteur de la norme nationale. Je me suis marié - ma première femme et moi avons divorcé, mais nous sommes toujours amis. Ma deuxième femme est morte d'une piqûre d'abeille dans le cou quand nous allions rendre visite Arnhem en Hollande. Nous avons été mariés trois semaines et demi.
Je pense toujours et parle de la guerre beaucoup. Avec d' autres anciens combattants on se rencontre pour prendre une bière une fois par mois. Mais je ne parle que quand quelqu'un aborde de sujet

© 2014 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode