A nos glorieux libérateurs

Les soldats Ukrainiens du D-Day

19/12/2014 17:16
Au matin du 6 juin, ces Ukrainiens, reçoivent de plein fouet l’assaut des Green Howards dans le Secteur Gold Beach et ont combattu dans la mesure où au départ le combat ne concernait que l’infanterie. Les pertes furent en effet enregistrées chez les Britanniques à cause des tirs venant de cette position. La découverte d’un trou avec de nombreux objets personnels de soldats anglais à proximité directe du Wn 35 semble corroborer une résistance pas aussi faible que l’on pourrait le penser….
Mais lorsque les chars britanniques entrèrent en jeu, tenir devint quasiment impossible. Rapidement, la position fut investie et la plupart des ukrainiens encore en vie tentèrent de fuir ou se rendirent. La 4.Kie, installée sur la crête de Meuvaines et autour de la localité quitta ses positions légères et se replia vers Bazenville et Creully sans opposer une grosse résistance.
 D’après les photographies d’époque, il est clair qu’au niveau du matériel les « Ukrainiens » étaient peu favorisés. De même, après certaines tempêtes il arrive de trouver à l’emplacement du Wn 35 quelques munitions russes (7,62mm, mitrailleuse Maxim et fusil Moisin-Nagant), françaises (8mm, pour Mousqueton, mitrailleuse Hotchkiss) et même italiennes (fusil Carcano, 6,5mm) plus que des 7,92mm allemandes !
on peut remarquer par ailleurs que dans de nombreux cas des éléments allemands de la 716.ID n’ont pas fait preuve d’une combattivité bien plus élevé, c’est le cas des batteries de Mare-Fontaine et du Mont-Fleury. D’ailleurs si l’on en croit le général Koestring, les unités de l’Est auraient mieux combattus que les Allemands si elles avaient été mieux équipées !

© 2014 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode