A nos glorieux libérateurs

Le Pvt Emile Corteil et son chien Glen du 9th Para Battalion

04/03/2016 09:59
Il appartenait à la 6ème division aéroportée et servait au sein de la compagnie A du 9th Para Battalion commandé par le lieutenant-colonel Otway.
Il était maître-chien et s'entraînait constamment avec son binôme à quatre pattes appelé "Glen". Glen était le seul chien d'attaque du bataillon. 
Aux premières heures du 6 juin 1944, lui et son chien sont parachutés à l'est de l'Orne dans le cadre de l'opération Tonga. Le bataillon est chargé de s'emparer de la batterie de Merville. Mais les largages se passent mal : comme beaucoup d'autres paras du 9th Battalion, Emile et Glen n'atterrissent pas sur la bonne zone de saut et son perdus dans les marais. Il lui faut retrouver son chemin dans l'obscurité, à travers des champs et des vergers où chaque buisson peu cacher un danger. Les deux compères rencontrent d'autres parachutistes isolés, ils sont environ une vingtaine commandés par le Brigadier James "Speedy" Hill, chef de la 3rd Airborne Brigade.
Soudain, des avions s'approchent de leur position. Les pilotes de la Royal Air Force sont chargés d'assurer des missions d'attaque au sol et ouvrent le feu sur tout ce qui bouge pour empêcher les Allemands de se réorganiser et contre-attaquer la tête de pont aéroportée alliée. Malheureusement, ils bombardent la colonne de parachutistes, tuant et blessant. Seul le Brigadier Hill (qui est grièvement blessé) et l'un de ses chefs de section survivent à ce tir fratricide. Emile Corteil et Glen sont parmi les morts.
Emile Corteil était âgé de 19 ans seulement.
Emile et son chien Glen sont enterrés ensemble au cimetière militaire de Ranville. Seul le nom d'Emile et son matricule sont gravés dans le marbre, mais l'épitaphe fait référence à Glen qui est avec son maître sous cette tombe.

© 2014 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode