A nos glorieux libérateurs

Le commando Kieffer dans la bataille de Normandie

10/12/2014 23:37

Au soir du 6 juin 1944,LE Commando Kieffer arrive au Plain, sur la commune d’Amfréville, avec les différents commandos composant la 1st brigade et les hommes de la 6ème Ariborne, le 1er B.F.M.C. doit tenir sa position afin de protéger les flancs de la zone de débarquement et empêcher une contre-offensive allemande. Au soir de cette longue journée, le bataillon déplore la perte de 10 commandos tués et 36 blessés. Débute désormais pour lui la bataille de Normandie.

WalcheranFrenchCommandos.jpg

De gauche à droite: Montlaur, Hattu, Kieffer, Séné

Cette campagne va durer plus de 80 jours. Elle sera fort éprouvante pour les commandos qui se retrouvent face à une situation différente de celle pour laquelle ils sont entraînés : une guerre de position et de tranchées où les périodes d’inactivité sont plus longues que les phases d’action.
Du 6 juin au soir jusqu’au 29 juin, les commandos stationnent à Amfréville, au Plain, puis au hameau Hauger. Du 29 juin au 26 juillet, ils s’installent devant Bréville puis avancent vers l’Est à la lisière des bois de Bavent où ils attendent jusqu’au 16 août.
Philippe Kieffer, évacué le 9 juin en raison de ses blessures reçues lors du Débarquement, est de retour auprès de ses troupes le 13 juillet 1944. Il s’aperçoit alors de la baisse de moral de ses hommes lassés et fatigués de cette guerre de position.
Au début du mois d’août, la résistance allemande faiblit et ne tente plus de contre-attaque. Le 16 août, l’ensemble du N° 4 commando marche sur Bavent, rejoint la 1st Special Brigade à Goustrainville le 19 août au soir, anéantit un point de résistance à l’Epine le 20 août au matin, puis continue sa route en direction de la Seine. A partir de ce moment, le 1er B.F.M.C. ne rencontre plus véritablement de résistance et arrive à Beuzeville (Eure) le 23 août 1944. Dès le lendemain, les hommes du comandant Kieffer embarquent pour l’Angleterre au port artificiel d’Arromanches.
L' amiral Georges Thierry D'Argenlieu inspectant le commando 

© 2014 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode