A nos glorieux libérateurs

Il a a tracé des cartes pour le D-Day

19/12/2014 16:56

Harold Pickersgrill

Engagé volontaire à 18 ans en 1940, il rejoint à 21 ans le Reconnaissance Corps et participe à des simulations de Débarquement près de chez lui, en Écosse. La suite, sa famille ne la découvrira que quarante ans plus tard, en lisant un article d' un l'agriculteur normand écrit par l'un de ses amis.

En 1943, Harold Pickersgill est affecté à la X-list, sorte d'armée de l'ombre qui met le jeune homme au secret en lui faisant signer l'Official Secrets Act. Pourquoi lui ? Pourquoi là ? Pour sa famille, rien n'est sûr : « Peut-être son côté discret et aussi son joli coup de crayon », suppose France qui garde de son père une jolie caricature du Premier ministre Winston Churchill.
Des crayons, il va en user, de toutes les couleurs. Avec sept autres personnes, il doit établir les cartes en relief de Sword Beach, le secteur britannique d'un Débarquement en devenir. Il travaille à partir de photos aériennes, des renseignements de la Résistance. Ses plans sont d'une telle précision que les siens se demanderont toujours s'il n'est pas venu lui-même en repérage. « Il nous l'a dit, un jour, sur le ton de la plaisanterie, avant de se renfermer. » Selon ses dires, Harold Pickersgill fait alors partie « d'un groupe d'une trentaine de personnes dépositaires du grand secret ».
 
Source: https://www.ouest-france.fr/
 

© 2014 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode